Archives pour la catégorie Politiques

Pourquoi beaucoup évitent à créer leurs entreprises ?

J’entends beaucoup de personnes dirent, Ah si j’étais à mon compte, je ferais ceci, je ferais ça…

Mais au bout du compte ils ne se lancent pas .

Pourquoi ?

Quand on est jeune ça peut paraître facile, mais on a pas forcement les moyens.

Quand on  est père ou mère de famille on préfère la sécurité, la maisons a payer, les enfants à élever, nourrir ..

Mais Pourquoi ?

Simplement car les chef d’entreprises et les Artisans sont des mandataires sociaux, ils ne cotisent pas au chômage et n’ont pas le droit au chômage .

Donc se lancer, surtout en période de crise est un risque trop élever.

Demain, je crée ma société, je me plante, comment je paie mon crédit maison ?

Voila le plus grand frein à la création d’entreprise.

La solution est simple et bénéfique pour l’état.

il suffit de faire cotiser au chômage les Artisans, commerçant, chef d’entreprises sur leurs bulletins de Salaire ou déclarations d’impôts selon les cas.

En échange ils auront droit au chômage.

Pourquoi l’État serait Gagnant ?

Car le Chef d’entreprise, c’est le dernier à partir, donc le risque d’alourdir le nombre de chômeurs et beaucoup plus faible, que les cotisations perçues.

Pourquoi ça permettrait de créer des entreprises ?

Avec cette solution, imaginez demain, vous vous lancez, vous vous plantez, vous aurez droit au chômage comme un salarier, donc vous oserez vous lancer.

Qui risque de râler ?

Les Artisans et commerçant, surtout ceux qui sont en activité depuis longtemps, ils ne verront que la taxe supplémentaire, mais pas l’avantage.

Tout se négocie, les syndicats sont là pour ça, ça pourrait être facultatif pour les Artisans  déjà en activité depuis un certains nombres d’années..

C’est juste une idée, si je suis dans l’erreur, quelqu’un peu m’expliquer, pourquoi ?

Auto-Entrepreneur c’est pas déja un peu ça ?

l’auto Entrepreneur, c’est très bien, mais il est limité en revenue, ce n’est pas fait pour embaucher, c’est plus du micro-artisant. L’auto entrepreneur ne cotise pas au chomage, c’est une manière de lutter contre le « travail au noir », dans de nombreux cas, ce système ne peut pas d’appliquer.

Publicités

Sauver nos entreprises pour sauver nos emplois

Les faits :

Les tribunaux de commerces sont débordés, ils liquident tous les jours des entreprises +130 faillites par jour soit à ce rythme c’est 50 000 entreprises qui fermeront en 1 an! Combien d’emplois ? Combien de charge pour les caisses GARP, Pole-emploi, combien d’entrée en moins pour l’état.

Pourquoi tout les jours, des entreprises sont liquidées aussi vite ?

Faute de repreneur ? non.

Simplement car la grande majorité des entreprises qui passent en cessation de paiement (dépot bilan) ont trop attendu, elles n’ont bien souvent, plus un seul Euro de trésorerie.

L’administrateur, nommé par le tribunal de commerce,  n’a pas de budget de fonctionnement, si l’entreprise n’a pas d’argent qui rentre, il ne peut que  transmettre cette société au liquidateur qui la liquide et les salariés vont directement chez Pole-emploi.

Chaque licencié coûte une fortune, ils deviendront de l’assistanat malgré eux. Il faut mettre fin à ce système, il y a urgence .

Il faut aller faire un tour au tribunal de commerce pour voir comment ça ce passe, même si c’est fait dans la dignité, il y a des larmes, les visages sont défait, les gens ne s’attendaient pas a ce que ça aille aussi vite. « Vingts ans de boite et 10 minutes pour la fermer » !

l’idée :

Mettre en place un mécanisme qui permettrait aux administrateurs judiciaires nommés de garder l’entreprise en difficulté plus longtemps en activité le temps de trouver un repreneur ou créer un plan de redressement. la liquidation ne doit plus être systématique, mais l’exception !

La Solution :

Créer un Fond qui garantirait l’avenir de l’entreprise, je ne pense non pas a une cotisation supplémentaire,  ni encore une Nième taxe, ni des charges supplémentaires pour l’Etat, surtout pas!

Ce Fond  agirait comme le GARP pour les salariés, pour tenir en activité l’entreprise en difficulté

Comment :

Ce fond pourrait être financé par une « Épargne » hors bilan, un pourcentage même très faible (à définir) des bénéfices des entreprises.

En résumé, l’entreprise est obligée d’immobiliser vers ce fond un % même minime de ces bénéfices (quand elle en fait).

Ces sommes pourraient être plafonnées, les intérêts de cette épargne retourneraient à l’entreprise, cette somme appartient toujours à l’entreprise, l’administrateur pourra la débloquer en cas de cessation de paiement.

Les syndicats pourraient être les gestionnaires de ce fond. l’Etat pourrait juste être caution des sommes empruntées pour démarrer ce fond le plus rapidement possible.

Avec cette solution, les administrateurs judiciaires pourraient trouver des repreneurs, prendre le temps de faire un plan de redressement,  les entreprises ne « couleraient plus » (moins) , une partie du chômage serait évité.

Avec une bonne articulation comptable, c’est du gagnant-gagnant, surtout pas une Nième Taxe.

Bien-sur mon idée n’est pas parfaite, il faut que des sociétés fermes et d’autres naissent, il y a des limites à fixer, verrouiller les effets d’aubaines, mais on ne peut pas gâcher et voir disparaître autant de compétences et de talents sans rien faire.

Pourquoi ?

On cherche a ré-industrialiser la France, à créer des entreprises, une société qui re-démarre est souvent remplie de dynamisme, d’idées, c’est a mon sens exactement comme une création, avec en plus une infrastructure et des compétences . A quoi ça sert d’aider la création d’entreprise, si on aide pas à les sauver ?  » Je ne laisse pas un robinet ouvert pour remplir un cuvette qui a un trou ».

Des compétences perdues, des outils industrielles vendus  souvent juste pour la valeur de l’acier,  nos PME sont modernes, inventives, nos commerces évoluent. On manque de Grosses PME, c’est notre poins faible par rapport à Allemagne.

Cette idée aurait plutôt tendance à favoriser le grossissement des Pme par le rachat de ces concurrents en difficulté.

En cette période de crise, il faut est être inventif et novateur.

J’écris ça en 2010 c’est encore + vrai aujourd’hui.

Les liquidateurs pourraient faire barrage a une telle idée, (c’est une activité très lucrative) ils sont puissants et respectés, changer leurs fonctions me parait pas impossible même si souvent les idées et les changements ne se font pas car quelques puissants y perdrait.

Apec, Pole-emploi forment et soutiennes les créateurs d’entreprises, ne pourraient elles pas soutenir et former des repreneurs d’entreprises.

A si j’étais entendu, ça ferai tellement de bien a la France, c’est pas une révolution, ni de l’assistanat,  c’est juste une idée de droite comme de gauche.

Si je suis dans l’erreur, quelqu’un peu m’expliquer, pourquoi ?