Sauver nos entreprises pour sauver nos emplois

Les faits :

Les tribunaux de commerces sont débordés, ils liquident tous les jours des entreprises +130 faillites par jour soit à ce rythme c’est 50 000 entreprises qui fermeront en 1 an! Combien d’emplois ? Combien de charge pour les caisses GARP, Pole-emploi, combien d’entrée en moins pour l’état.

Pourquoi tout les jours, des entreprises sont liquidées aussi vite ?

Faute de repreneur ? non.

Simplement car la grande majorité des entreprises qui passent en cessation de paiement (dépot bilan) ont trop attendu, elles n’ont bien souvent, plus un seul Euro de trésorerie.

L’administrateur, nommé par le tribunal de commerce,  n’a pas de budget de fonctionnement, si l’entreprise n’a pas d’argent qui rentre, il ne peut que  transmettre cette société au liquidateur qui la liquide et les salariés vont directement chez Pole-emploi.

Chaque licencié coûte une fortune, ils deviendront de l’assistanat malgré eux. Il faut mettre fin à ce système, il y a urgence .

Il faut aller faire un tour au tribunal de commerce pour voir comment ça ce passe, même si c’est fait dans la dignité, il y a des larmes, les visages sont défait, les gens ne s’attendaient pas a ce que ça aille aussi vite. « Vingts ans de boite et 10 minutes pour la fermer » !

l’idée :

Mettre en place un mécanisme qui permettrait aux administrateurs judiciaires nommés de garder l’entreprise en difficulté plus longtemps en activité le temps de trouver un repreneur ou créer un plan de redressement. la liquidation ne doit plus être systématique, mais l’exception !

La Solution :

Créer un Fond qui garantirait l’avenir de l’entreprise, je ne pense non pas a une cotisation supplémentaire,  ni encore une Nième taxe, ni des charges supplémentaires pour l’Etat, surtout pas!

Ce Fond  agirait comme le GARP pour les salariés, pour tenir en activité l’entreprise en difficulté

Comment :

Ce fond pourrait être financé par une « Épargne » hors bilan, un pourcentage même très faible (à définir) des bénéfices des entreprises.

En résumé, l’entreprise est obligée d’immobiliser vers ce fond un % même minime de ces bénéfices (quand elle en fait).

Ces sommes pourraient être plafonnées, les intérêts de cette épargne retourneraient à l’entreprise, cette somme appartient toujours à l’entreprise, l’administrateur pourra la débloquer en cas de cessation de paiement.

Les syndicats pourraient être les gestionnaires de ce fond. l’Etat pourrait juste être caution des sommes empruntées pour démarrer ce fond le plus rapidement possible.

Avec cette solution, les administrateurs judiciaires pourraient trouver des repreneurs, prendre le temps de faire un plan de redressement,  les entreprises ne « couleraient plus » (moins) , une partie du chômage serait évité.

Avec une bonne articulation comptable, c’est du gagnant-gagnant, surtout pas une Nième Taxe.

Bien-sur mon idée n’est pas parfaite, il faut que des sociétés fermes et d’autres naissent, il y a des limites à fixer, verrouiller les effets d’aubaines, mais on ne peut pas gâcher et voir disparaître autant de compétences et de talents sans rien faire.

Pourquoi ?

On cherche a ré-industrialiser la France, à créer des entreprises, une société qui re-démarre est souvent remplie de dynamisme, d’idées, c’est a mon sens exactement comme une création, avec en plus une infrastructure et des compétences . A quoi ça sert d’aider la création d’entreprise, si on aide pas à les sauver ?  » Je ne laisse pas un robinet ouvert pour remplir un cuvette qui a un trou ».

Des compétences perdues, des outils industrielles vendus  souvent juste pour la valeur de l’acier,  nos PME sont modernes, inventives, nos commerces évoluent. On manque de Grosses PME, c’est notre poins faible par rapport à Allemagne.

Cette idée aurait plutôt tendance à favoriser le grossissement des Pme par le rachat de ces concurrents en difficulté.

En cette période de crise, il faut est être inventif et novateur.

J’écris ça en 2010 c’est encore + vrai aujourd’hui.

Les liquidateurs pourraient faire barrage a une telle idée, (c’est une activité très lucrative) ils sont puissants et respectés, changer leurs fonctions me parait pas impossible même si souvent les idées et les changements ne se font pas car quelques puissants y perdrait.

Apec, Pole-emploi forment et soutiennes les créateurs d’entreprises, ne pourraient elles pas soutenir et former des repreneurs d’entreprises.

A si j’étais entendu, ça ferai tellement de bien a la France, c’est pas une révolution, ni de l’assistanat,  c’est juste une idée de droite comme de gauche.

Si je suis dans l’erreur, quelqu’un peu m’expliquer, pourquoi ?

  1. #1 par Kranich Eric le 28 septembre 2011 - 16:58

    et vous vous en pensez quoi ?

  2. #2 par micha le 28 septembre 2011 - 21:14

    tres bonne idée, bravo ! J’espere que vous arriverez a vous faire entendre …

  3. #3 par margue neyret le 29 septembre 2011 - 09:36

    Je pense que cela pourrait être une idée séduisante mais il ne faut pas oublier un paramètre important de 2012 : la mutation de l’économie et la mutation des systèmes d’achats. Nous sommes dans une économie mondiale et la zone industrielle mondiale n’est plus dans les pays dit « riches », mais en Chine. Nous avons été mangé également économiquement par un système marchand de plus en plus puissant en provenance des Etats Unis qui est internet et qui fini de tuer tous les commerces et PME. Et enfin le dernier et pas des moindres c’est l’apathie des gouvernements face aux serial killer que sont les banques car le nerf de la guerre ce sont les liquidités et les banques préfèrent les investir dans la spéculation boursière, on nous en a d’ailleurs rabattu dernièrement les oreilles avec les aides qui avaient été versées par l’état aux banques qui avaient jouées un peu trop en bourse.
    Alors je le redis, ton idée est séduisante mutualiser des fonds pour aider les entreprises en difficultés, il me semble que dans certaines régions cela existe déjà mais attention de ne pas dévier vers de l’assistanat car cela nous a amené à une France démotivée car ce sont ceux qui ont faim qui vont aller de l’avant car ils n’ont rien à perdre!
    La maman d’Emeline

    • #4 par ek0892 le 29 septembre 2011 - 12:46

      Je suis d’accord, mais je pense que je n’ai pas réussi a exprimer ma pensée, surtout pas de l’assistanat, lorsque une société est en cessassions de paiement, c’est un échec grave, en générale le chef d’entreprise a tout tenté, il ne faut pas oublier que lorsqu’il y a un repreneur, le Chef d’entreprise s’en va , il perd tout, c’est très loin de l’assistanat .
      Quand on est dans l’erreur et qu’on a déjà beaucoup dépensé, et bien on continu dans l’erreur, il faut un nouveau chef pour changer de cap, un regard neuf.
      Il ne faut pas sauver pour sauver, des entreprises mortes, dépassées il y en a et en aura toujours. Un administrateur judiciaire ne fait pas de cartier, ni de faux espoirs.
      Je pense juste qu’il faut leur donner les moyens de travailler, le temps de trouver des solutions, c’est le temps qu’il lui manque, s’il a besoins de deux mois, il faut pouvoir payer les charges et les salaires pendant ces deux mois. Voila ce qui lui manque.

      Il y a des entreprises qui déposent le bilan avec encore quelques trésors qui permettent a l’administrateur de fonctionner, ou des grosses faillites médiatisé, l’état ou les régions interviennent, mais ça reste des cas minoritaires.
      Il faut aller faire un tour au tribunal de commerce pour voir comment ça ce passe, même si c’est fait dans la dignité, ça pleure, les visages sont défait, les gens ne s’attendaient pas a ce que ça aille aussi vite.
      Vingts ans de boite et 10 minutes pour la fermer ! Chaque licencié coûte une fortune, ils deviendront de l’assistanat malgré eux.
      Je suis le premier touché par les grandes mutations, je vends des produits Manufacturés (donc généralement chinois) par internet.
      Surtout pas de fatalité, nos PME sont modernes, inventives, nos commerces évoluent. On manque de Grosses PME, mon idée aurait plutôt tendance à favoriser le grossissement des Pme par le rachat de ces concurrents en difficulté.
      C’est même le risque, plus il y a de gros, plus les nouveaux ont du mal à trouver leurs places. S’il y a un effet pervers c’est celui la, mais on est ai encore très loin avant que ça arrive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :